Progrès Réalisés pour Mettre fin à la Déforestation dans le Secteur du Cacao

November 6, 2018

Progrès Réalisés pour Mettre fin à la Déforestation dans le Secteur du Cacao

SAR Le Prince de Galles a rencontré les gouvernements du Ghana et de la Côte d’Ivoire et les entreprises de premier plan du chocolat et du cacao

ACCRA, GHANA, 6 novembre 2018 — Le Prince de Galles a participé hier à une réunion réunissant de hauts représentants des gouvernements du Ghana et de la Côte d’Ivoire et des chefs d’entreprises internationales pour discuter des pratiques durables dans le secteur cacaoyer et des principaux problèmes environnementaux.

Le Prince de Galles agit depuis plusieurs années pour mettre fin à la destruction des forêts tropicales. En mars 2017, il a convoqué une réunion à Londres avec la World Cocoa Foundation (Fondation mondiale du cacao) et IDH – The Sustainable Trade Initiative (Initiative pour un commerce durable) regroupant les principales sociétés mondiales du chocolat et du cacao*.

Lors de la réunion de Londres, les sociétés ont lancé une déclaration d’intention visant à mettre fin à la déforestation des forêts tropicales en lien avec leur chaîne d’approvisionnement. Des ministres et de hauts représentants des gouvernements du Ghana, de la Côte d’Ivoire, de la France, de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la Norvège, du Royaume-Uni et de la Suisse étaient également présents.

En novembre 2017, à la conférence des Nations Unies sur le climat (COP23) à Bonn, les principaux producteurs de cacao du Ghana et de la Côte d’Ivoire, ainsi que les plus grandes entreprises mondiales de chocolat et de cacao, ont signé un accord historique – l’Initiative Cacao & Forêts (CFI) – pour empêcher toute conversion de terres forestières pour la production de cacao et pour la restauration des forêts dégradées.

Au cours de cette rencontre avec le Prince de Galles à Accra, les gouvernements du Ghana et de la Côte d’Ivoire, ainsi que les dirigeants d’entreprise, l’ont informé des progrès réalisés au cours de l’année écoulée dans la mise en œuvre des principaux engagements communs énoncés dans CFI. Les deux gouvernements ont récemment publié leurs plans nationaux de mise en œuvre pour 2018-2020, et les entreprises participantes, qui représentent 85% de l’utilisation mondiale du cacao**, sont en train de finaliser leurs plans d’action détaillés pour chaque entreprise.

Parmi les principales réalisations de l’année écoulée figurent de nouvelles restrictions sur la conversion de terres en cacaoculture et sur l’approvisionnement en cacao dans les parcs nationaux, l’introduction d’encadrements de l’utilisation des terres plus forts afin de différencier et de protéger les forêts à haute valeur de conservation, et le développement de modes de production agro-forestiers du cacao plus durables.

Les participants à la réunion ont souligné l’importance d’une intensification de l’agriculture durable dans des zones respectueuses de l’environnement et de l’augmentation des revenus des agriculteurs, conditions indispensables à la réduction de la pression agricole exercée sur les forêts. Des actions clés sont en cours pour cultiver plus de cacao sur moins de terres, augmenter la production de cacao adaptée aux changements climatiques et veiller à ce que le cacao puisse être traçable jusqu’au lieu de production.

Le ministre des Terres et des Ressources naturelles du Ghana, Hon. Kwaku Asomah-Cheremeh, a déclaré : « Le gouvernement du Ghana est déterminé à mettre en œuvre son plan national de mise en œuvre de l’Initiative Cacao & Forêts. Nous avons déjà lancé plusieurs nouvelles activités de partenariat avec l’industrie du cacao dans des zones critiques de déforestation qui généreront des revenus et des moyens de subsistance plus importants pour les producteurs de cacao, tout en réduisant les émissions de carbone et en rendant le secteur du cacao adaptable au changement climatique. »

Le ministre des Eaux et Forêts de la Côte d’Ivoire, S.E. Alain-Richard Donwahi, a déclaré : « La Côte d’Ivoire a promulgué une nouvelle stratégie pour la préservation, la réhabilitation et l’extension des forêts et la promotion d’une économie cacaoyère durable dans l’intérêt de toutes les parties prenantes. Notre plan national de mise en œuvre de l’Initiative Cacao et Forêts, qui est conforme à la nouvelle stratégie pour la préservation, la réhabilitation et l’extension des forêts, définit les éléments de base d’un partenariat solide entre le secteur public et le secteur privé pour un développement environnemental et économique équilibré du secteur cacao. »

M. Barry Parkin, président du conseil d’administration de la World Cocoa Foundation, a déclaré :
« L’élimination de la déforestation dans la chaîne d’approvisionnement du cacao est une priorité absolue pour les plus de 30 entreprises qui participent à l’Initiative Cacao & Forêts. Nous sommes ravis de travailler avec les gouvernements et d’autres partenaires pour développer de nouvelles approches et technologies pour la durabilité du cacao, gagnantes pour les agriculteurs, les pays, la planète et nos entreprises. »

Les dirigeants de l’industrie du cacao et du chocolat ont informé le Prince de Galles des activités spécifiques qu’ils soutiennent dans leurs chaînes d’approvisionnement. Ces dirigeants comprenaient des représentants de Barry Callebaut, Cargill, The Hershey Company, Mars Wrigley Confectionery, Mondelēz International, Nestlé, Olam Cocoa, SIAT Groupe et Touton.

L’Initiative Cacao & Forêts a été coordonnée avec un large éventail de partenaires du développement et d’organisations de la société civile. Des représentants des communautés de la cacaoculture au Ghana, d’organisations environnementales locales, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de la Suisse et de la Banque Africaine de Développement ont également assisté à la réunion à Accra.

* Visitez cette page pour le discours du Prince de Galles en mars 2017.
** Les entreprises qui ont signé le cadre d’action commune de l’Initiative Cacao & Forêts sont : Arysta Callivoire, Barry Callebaut, Blommer Chocolate Company, Cargill Cocoa and Chocolate, Cémoi, Chocolats Halba, Cocoanect, Cococo Chocolatiers, ECOM Group, Ferrero, General Mills Inc., Godiva Chocolatier Inc., Guittard Chocolate Company, The Hershey Company, Indcresa, Lindt & Sprüngli Group, Marks & Spencer Food, Mars Wrigley Confectionery, Meiji Co. Ltd., Mondelēz International, Nestlé, Olam Cocoa, Sainsbury’s, SIAT, Toms Group, Touton, Tree Global, Unilever, Valrhona, et J.H. Whittaker & Sons.

###

CONTACTS :

IDH-the Sustainable Trade Initiative
Daan de Wit
dewit@idhtrade.org
+31 (0) 61.52.83.774

World Cocoa Foundation
Tim McCoy
tim.mccoy@worldcocoa.org
+1 (202) 737.7870